Carter droit (3) : guide-chaîne & pompe à huile

Remise en place du guide-chaîne de distribution

Après un petit tour chez Honda où je dispose maintenant d'un badge d'entrée VIP, la nouvelle vis est arrivée et quelque chose me dit qu'elle va être plus facile à visser que l'ancienne :

 

D'ailleurs, le remontage avec la clé dynamométrique testée au préalable ne pose pas de pb. C'est bô non un patin de chaîne de distribution neuf remonté avec une vis neuve pour tenir une chaîne neuve :

Now, la pompe à huile !

 

Contrôle et réfection de la pompe à huile

La salle d'opération préparée, avec la patiente au milieu. La pauvre semble bien petite. Mais elle se sentira mieux tout à l'heure :



Quelques gros plans avant ouverture :

 
 

Ok, on ouvre maintenant :



On distingue bien le rotor et son étoile. On trouvera les mêmes de l'autre côté (cf photo de gauche). Sur la photo de droite on distingue bien au milieu l'axe qui entraîne les rotors:

 

On voit bien aussi les rayures laissées par quelques débris coincés entre rotor et corps de pompe. Une photo de trois quart ensuite pour voir les goupilles qui tiennent le clapet anti-retour (en haut) et le clapet de surpression (en bas) :



On enlève la goupille du clapet anti-retour et on vérifie l'état de l'ensemble. Ca a l'air bon :



La goupille élastique du clapet de surpression se révèlera impossible à ôter, même après chauffage du corps de pompe ! On peut vérifier que le clapet fonctionne en le poussant par le dessous puis en le ramenant en place en poussant sur sa tête. La goupille restera donc en place. Photo de famille :



On mesure les jeux entre rotors internes et externes et entre rotor externe et corps de pompe. Ils sont inférieurs aux tolérances max :
Jeu entre rotor int & ext : 0,1mm mesuré pour un max de 0,2
Jeu entre rotor ext & corps de pompe : inférieur à 0,1mm pour un max de 0,25
Les jeux d'épaisseur sont bons aussi.
Par contre les plans de joints et les côté des rotors sont un peu marqués par les frottements, de bouts de pignons de boîte probablement. On va passer tout ce petit monde à la pierre diamantée pour retrouver des plans bien plans justement et diminuer les rayures. Tout ça n'est pas écrit dans la doc, mais ça ne peut pas faire de mal.
On passe d'abord à la pierre grain 600 :



Puis à la pierre grain 1200 :



On passe tous les plans aux deux pierres. Après environ trois heures et un bon seau d'huile de coude, voilà ce que ça donne :







On en fait pas trop non plus car il ne s'agit pas de modifier les cotes des pièces. En gros plan on a l'impression que les rayures sont encore profondes, mais ce n'est pas le cas. Et les plans sont maintenant bien plans. On va donc pouvoir attaquer le remontage.
On remonte le clapet anti-retour et on replace une goupille neuve :



Ensuite on va remonter le premier rotor en positionnant l'axe et les piges :



On notera qu'on remplit la pompe avec de la vaseline, de manière à ce que l'amorçage se fasse plus facilement. On enduit aussi l'intérieur du corps de pompe, des deux côtés :





On replace ensuite les rotors du haut qu'on enduit aussi de vaseline :



Et on referme la pompe :



 
 

La pompe prête pour le service :


Finalement, les rotors neufs seront conservés pour une prochaine fois ! Il ne reste plus qu'à remonter la pompe sur le carter.

On peut maintenant passer au remontage de la pompe dans le carter, ou bien revenir à l'accueil.